“Le point commun entre tous les êtres humains est d’avoir séjourné quelque temps dans le corps d’une femme, notre mère, séjour dont nous gardons les traces forcément lointaines, mais ineffaçables. Attendre un enfant, c’est faire de la place en soi à un autre, c’est apprendre progressivement à se mettre dans un état de réceptivité à quelqu’un que l’on ne connaît pas encore. Cette attente est formidable. Elle est au cœur des relations humaines : apprendre à tisser des liens, apprendre à se relier aux autres, apprendre à se séparer de celui ou de celle que l’on quitte, mais sans le (ou la) perdre et sans se perdre, est une expérience humaine qui se construit à chaque grossesse entre une mère et l’enfant qu’elle attend. Le chemin à parcourir n’est pas forcément facile, mais il vaut le coup d’être entrepris.”
Lire l’article